Pertes blanches et grossesse : quel rapport ?

Lorsqu’une femme est enceinte, il est bien fréquent de remarquer chez elle quelques pertes blanches. En réalité, leucorrhée est le terme scientifique par lequel on les désigne. En effet, il peut s’avérer que cette survenue cause des dommages chez les femmes qui les présentent. Quel est alors la provenance des pertes blanches et quand peut-on s’inquiéter à son sujet ? Cet article s’inscrit dans le cadre de vous le faire savoir.

Origine des pertes blanches

Encore connus sous le terme de leucorrhées, les pertes blanches ou troubles vaginales désignent des déficits presque sanglants, de couleur blanche, consistants et mousseux, glaireuses ou même filantes. Lorsque vous constatez des déficits au vagin et qu’ils sont psychologiques, ces déficits ne sont suivis d’une quelconque irritation, d’une rougeur ou même d’autres signes d’absence de confort au niveau de votre zone intime. Les troubles vaginales sont souvent originaires de plusieurs phénomènes plus ou moins naturelles. Vous pouvez en trouver le renouvellement des cellules par exemple, la survenue spontanée des regles. Généralement, le signe le plus fréquent est celui du renouvellement des cellules. A ce niveau, les cellules situées au niveau des parois de votre vagin sont positionnées les unes sur les autres. Au fur et à mesure que les cellules superficielles sont éliminées au debut de la chaine ou en debut de grossesse, l’un des symptomes le plus fréquent est l’irritation de la peau. Les cellules du col de l’uterus subissent également le même processus, ce qui pourrait expliquer les signes de grossesse. Cependant, ce sont les cellules qui sont éliminées qui font apparaitre le signe ou les symptomes de déficit au vagin.

Les pertes blanches représentent-elles un symptôme de grosses ?

Le vagin des femmes est souvent sous la tutelle des différentes hormones. De ce fait, les déficits du vagin dépendent du cycle des regles au cours de la première semaine et peuvent engendrer une grossesse. Avec la femme enceinte, lorsqu’elle sous le choc de l’influence des hormones, les cellules subissent une augmentation du mucus et un risque d’infection puis des nausees abondantes. De ce fait, plus besoin d’un signe supplémentaire pour savoir qu’elle est enceinte ou grosse. Les leucorrhées sont souvent vues comme des variantes de la grossesse au cours de la première semaine. Dans ce cas, vous pouvez faire un test pour savoir si vous êtes vraiment grosse ou si c’est un faux signe. Les cellules supprimées se coagulent et forment le bouchon muqueux dès qu’ils constatent une augmentation de la paroi du col de l’uterus ou du mucus. Avec cette tendance, il est probable que vous ayez contracté une infection. Par ailleurs, vous pouvez avoir l’assurance que votre bebe est en bonne santé. Mais si vous aimeriez en être plus sûre, vous pouvez consulter le medecin spécialiste pour un test indiqué. Vous pouvez même profiter pour parler de vos nausees abondantes au medecin et lui demander des conseils ou des aides dans le but de pouvoir les stopper. Les pertes blanches ne sont pas vraiment une indication pour vous montrer que vous êtes enceinte ou que vous portez un bebe dans le ventre. Cependant, il est toujours mieux de consulter un medecin lorsque vous les remarquez. 

 

VOUS AIMEREZ AUSSI