Tout savoir sur les transaminases ASAT et ALAT elevees

Le test le plus demandé aux patients atteints d’hépatite C est celui des transaminases. Nous allons essayer d’expliquer, de manière simple, certains des doutes que la plupart des patients ont.

Quelle définition peut-on donner aux transaminases ?

Une première étape dans la détection d’elevation des problèmes de foie est un examen de sang pour déterminer la présence de certaines enzymes dans le sang, communément appelées transaminases. Dans des circonstances normales, ces enzymes résident dans les cellules du foie. Mais lorsque le foie a des problèmes, ces enzymes s’observent dans le flux sanguin à travers une prise de sang. Parmi les plus sensibles de ces enzymes figurent les transaminases.

Ils comprennent l’aspartate aminotransférase (ASAT) et l’alanine aminotransférase (ALAT). Ces enzymes sont normalement contenues dans les cellules du foie. Si le foie est en difficulté, les cellules excrètent les enzymes dans le flux sanguin. Cela augmente le taux de ces enzymes dans le sang et signale le problème qui peut exister. Les transaminases catalysent les réactions chimiques dans les cellules dans lesquelles un groupe amino est transféré d’une molécule donneuse à une molécule receveuse.

Quels sont les taux normaux d’ASAT et d’ALAT ?

Le diagnostic ou examen montre que la fourchette normale des valeurs du ASAT est de 5 à 40 unités par une prise d’un litre de sérum (la partie liquide du sang). Selon ce même diagnostic, la fourchette normale des valeurs d’ALAT est de 7 à 56 unités par litre de sérum. Ces valeurs dépendent du fabricant de l’essai. Il est toujours nécessaire de vérifier quelles sont les valeurs de référence afin de pouvoir comparer les résultats.

Que signifient les résultats élevés de ASAT et ALAT ?

L’ALAT et l’ASAT jouent le rôle d’indicateurs sensibles des lésions hépatiques dans différents types de maladies. Mais il faut souligner qu’un dosage de taux de ces enzymes supérieurs à la normale n’indique pas nécessairement une maladie du foie établie. Ce dosage peut indiquer ou non un problème autre qu’une maladie virale. L’interprétation des taux élevés d’ASAT et d’ALAT dépend du tableau clinique général et il est donc préférable qu’elle soit déterminée par des médecins expérimentés en hépatologie.

Les taux de ces enzymes ne permettent pas de mesurer l’étendue des lésions hépatiques ni d’établir un pronostic sur l’évolution future. Ainsi, les taux d’ASAT et d’ALAT ne peuvent pas être utilisés pour déterminer le degré d’atteinte du foie. Chez les patients atteints d’hépatite A aiguë, les taux d’ASAT et d’ALAT sont très élevés. Cependant, la plupart de ces patients atteints d’hépatite A récupèrent complètement leur foie et ne laissent aucun dommage. Dans le cas de l’hépatite C, on n’observe qu’une faible élévation de l’HGPO et du TPI. Certains de ces patients peuvent avoir développé une maladie chronique ou une maladie chronique suivie de fibrose ou de cirrhose.

Quelles maladies provoquent des taux anormaux de transaminases ?

On trouve des taux plus élevés d’ASAT et d’ASAT dans les troubles qui entraînent la mort de nombreuses cellules (nécrose hépatique étendue). Cela se produit en cas d’hépatite aiguë A ou B, de dommages prononcés infligés par des toxines telles que celles d’une surdose d’acétaminophène (TYLENOL) ou lorsque le foie est privé de sang frais apportant oxygène et nutriments. Dans ces situations, les transaminases peuvent aller de dix fois les limites supérieures de la normale à des milliers d’unités par millilitre. Des élévations modérées des transaminases sont fréquentes. On les trouve fréquemment dans les analyses de sang de routine des personnes en bonne santé.

Dans ce cas de personnes en bonne santé, les taux de transaminases se situent généralement entre deux fois les limites supérieures de la normale et plusieurs centaines d’unités. Il est toujours important de prendre une moyenne des quatre derniers résultats trouvés pour savoir exactement comment se portent les transaminases. La cause la plus fréquente d’une légère augmentation des transaminases est la stéatose hépatique. La cause la plus fréquente de la stéatose hépatique est l’abus d’alcool. Le diabète et l’obésité sont d’autres causes de la stéatose hépatique. L’hépatite C devient également une cause importante d’augmentation des transaminases.

VOUS AIMEREZ AUSSI